Peut-on être ami avec son AIDE de VIE ?

Peut-on être ami avec son AIDE de VIE (auxiliaire de vie) ?

C’est le sujet de ma vidéo du jour !

 

Les origines de la vidéo sur « être ami avec ton aide de vie : possible ou non ? »

Tout est parti d’une discussion entre ma belle sœur et moi, lors de son passage cet été à Montpellier.

Tu t’entends très bien avec ton aide de vie Jalila. Elle te connaît même sûrement mieux que nous, ton frère et belle sœur (!)

En parallèle, elle a donné des « conseils » à Jalila sur mon mode de fonctionnement vis-à-vis des courses et de la gestion de la nourriture …

Puis, elle a finit par me dire ceci :

Chrystèle, tu ne seras JAMAIS copine avec ton aide de vie, ce n’est PAS possible ! … tu la paies ! Elle est (uniquement) là parce que tu lui verses un salaire à la fin du mois !

Fais l’essai : arrête de la payer .. elle ne viendra plus !

 

OK je lui verses un salaire .. Mais en quoi cela empêche qu’il se soit tissé des liens d’amitié entre nous, vu que cela fait 4 ans que Jalila vient à la maison comme auxiliaire de vie ?

Jusqu’à présent, Jalila et moi n’avions pas eu l’occasion d’en parler ensemble.

Imaginons que je suis aide de vie et qu’une amie et demande d’intervenir pour ses parents ou même pour elle. Le fait d’être amies ne seraient pas un obstacle à une amitié !

 

Les limites des missions des aides de vie

Que peut faire une auxiliaire de vie et que ne doit-elle pas faire ?

L’utilisation de la carte bancaire de l’usager est en principe non autorisée. En pratique, c’est bien plus simple de permettre à son aide de vie de l’utiliser ! Bien sûr, cela demande une réelle confiance entre l’aide de vie et l’employeur-usager.

Posséder un double des clés du logement est en principe interdit (cela vaut surtout pour les aides employées par une association). Pour ma part, j’ai trouvé ça plus pratique et sécurisant qu’elle ait mes clés …

L’aide de vie ne doit pas utiliser le pilulier (où se trouvent les médicaments), qui est du ressort de l’infirmier.

 

Existe-t-il un diplôme d’Etat ?

Oui, depuis un décret de 2016. Mais aucun diplôme n’est réellement requis, en pratique.

 

L’existence de liens affectifs est incontournable dans la relation handicapé / auxiliaire de vie

La personne dépendante (l’usager) se trouve être dans un rapport qui lui impose le partage de son quotidien.

Le risque principal est l’infantilisation de la personne aidée.

 

En quoi consiste le métier d’auxiliaire de vie ?

Le métier d’auxiliaire de vie consiste à assister, à aider et à accompagner au quotidien les personnes en situation de dépendance liée à l’âge, à la maladie, ou au handicap, et à garantir leur maintien à domicile.

Leurs missions sont multiples et variées : tâches qui sont de l’ordre d’un accompagnement dans les activités du quotidien, telles que les courses, le ménage, le repassage, la préparation des repas, les déplacements divers. Assister dans les gestes les plus élémentaires, tels que aider la personne à se lever, se coucher, faire sa toilette, s’habiller, se coiffer. L’auxiliaire de vie aide à rompre cet isolement en emmenant la personne en promenade, faire des courses, faire des activités en communauté.

 

Quelles sont les qualités et compétences de l’aide de vie ?

Les qualités requises pour la fonction d’auxiliaire de vie sont à la fois techniques et humaines:

  • l’auxiliaire de vie doit être autonome dans l’organisation de ses journées et des tâches à effectuer
  • le contact humain étant à la base du métier d’auxiliaire de vie, il faut aussi savoir s’intéresser à la personne que l’on a en charge, à sa vie, ses éventuelles pathologies, et ses éventuelles inquiétudes.
  • l’auxiliaire de vie pouvant avoir à visiter plusieurs personnes dans une même journée, il est donc essentiel de cerner rapidement les besoins afin d’accompagner au mieux la personne dépendante.
  • l’auxiliaire de vie doit être en mesure d’observer, d’écouter, et de prendre le temps.
  • Certaines tâches quotidiennes à effectuer dans le cadre de cette fonction pouvant parfois nécessiter de porter de lourdes charges, avoir à  se baisser et à solliciter son dos, l’aide de vie être en bonne forme physique
  • les personnes qui font appel à un auxiliaire de vie lui donnant accès à une part importante de leur intimité, l’aide de vie doit veiller à respecter la confidentialité et savoir faire preuve de discrétion.
  • l’aide de vie doit avoir la capacité à s’adapter à des horaires souples, car la personne dépendante l’est 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ! Que cela soit en semaine, le week-end, les jours fériés, voire même de nuit.

 

Vidéo

 

Merci à Bazambi Kongolo pour son commentaire sur Youtube, que je trouve très juste !

La réflexion de ta belle-sœur ne tient pas la route. Elle dit que si elle est ton amie, tu dois arrêter de la payer ; autrement dit, on paie pas une amie qui nous aide. Or, il s’agit d’une Aide de vie qui est devenue une amie et non une amie qui est devenue une Aide de vie (i.e une amie qui te fait payer en échange de son amitié). Selon ta belle-sœur, l’amitié exige que… , mais la fraternité aussi exige plus que.. Ou sont les frères et les belles-sœurs dans ce cas ? Quel est leur devoir envers toi ? Encore plus, une belle-sœur doit faire plus qu’une amie du fait de la relation familiale. Une Aide de vie, à la longue, devient de facto une amie d’une personne isolée. C’est cette dernière qui en a le plus besoin et non la personne aidante. Elle a besoin de parler, de se confier à quelqu’un. Le besoin de parler et de se confier est plus que nécessaire pour le maintient de l’équilibre psychique des personne isolés à cause d’une maladie ou autre. On ne donne pas souvent le code de sa carte à ses amis. Le fait que tu l’avais fait signifie qu’elle est plus qu’une amie. La réflexion de la belle-sœur est plutôt une infantilisation. Les malades chroniques finissent souvent par être infantilisés par leur proches qui n’hésitent pas à leur donner des leçons et penser à leur place

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *